Accéder au contenu principal

Articles

Sélection

Brèves Troubles

  C'est un bon jour pour faire un discours, le 1er août. Et nos dirigeants ne s'en privent pas. Il y a un mois, not'bon président de la Confe, Guy Parmelin, nous l'a joué sur le mode pépé gâteau soucieux de l'unité de la famille. Et le chef de son parti, Marco Chiesa, sur le mode tonton grincheux, dénonçant les membres de la famille qui selon lui vivraient aux crochets des autres, la gauche caviar au crochet de la droite röstis, les villes aux crochets des campagnes, les im-migrants (des «parasites sociaux») aux crochets des Suisses et les «écolos-mora-lisateurs» aux crochets des... euh... on sait pas de qui, mais on soupçonne Chiesa de se mettre dans le camp des exploités par les villes de gauche. On n'en fera pas une maladie, des délires de Chiesa. On se contentera de lui rappeler (mais c'est sans doute parler à un sou

Derniers articles

"Internalisation" du nettoyage en Ville de Genève : Un premier pas, enfin...

Brèves Troubles

Vive le françois !

Mariage civil pour toutes et tous

La gauche, le budget, l'impôt : Le prix de la cohérence

Brèves Troubles

Brèves Troubles

Initiative populaire lancée contre l'achat par la Suisse d'avions de combat américain

Brèves Troubles

Les Américains rendent l'Afghanistan aux Talibans